Retour aux actualités

2017 (14)

2016 (15)

2015 (56)

2014 (30)

2013 (1)

2012 (1)

2011 (2)

Mobilisation autour du virus Zika

publié le : 8 février 2016

Le virus Zika, flavivirus transmis par les moustiques (en particulier Aedes aegypti et Aedes albopictus), a été identifié pour la première fois en 1947.  Sa présence a largement été décrite en Afrique et en Asie; Il a également été responsable d’une épidémie en 2007 en micronésie et en 2013 en polynésie française. Depuis mai 2015 et sa présence aux Amériques (continent qui était jusque là indemne), le nombre de cas chez l’homme a augmenté de façon exponentielle, touchant plusieurs millions de personnes. Depuis décembre 2015 le virus circule dans les Départements Français d’Amérique (Martinique, Guyane, Guadeloupe).

Cette infection est asymptomatique dans la majorité des cas (70-80%) mais peut présenter des complications neurologiques. Les femmes enceintes sont particulièrement exposées car des microcéphalies et des anomalies du développement cérébral intra-utérin ont été observées chez des fœtus et nouveaux nés de mères enceintes pendant la période épidémique.

Il n’existe pas aujourd’hui de cas autochtones en Europe, c’est à dire que le risque de contracter la maladie sans quitter le territoire est très faible. Cependant un risque d’épidémie est à craindre et les autorités sanitaires se mobilisent. Ainsi le laboratoire Bioaxiome se mobilise également et se tient à votre disposition pour tout renseignement concernant la maladie.

Le diagnostic biologique repose sur des prélèvements sanguins et urinaires, effectués 2 à 3 jours après le début des symptômes, et est recommandé devant l’association d’un exanthème maculo-papuleux et/ou fièvre ainsi que deux signes cliniques parmi les suivants : hyperhémie conjonctivale, arthralgies ou myalgies. Actuellement il ne concerne bien sûr que les patients revenant d’une zone d’endémie (c’est à dire une zone où le virus est présent).

Pour en savoir plus :

Maladie à virus Zika